Temps/espace/hommes
HOMMES ET SOCIETES
C dans l'AIR du TEMPS
DU SENS DE LA VIE
MODERNITE et religion
ECONOMIE / SOCIETE
Economie hétérodoxe
ILE DE NOIRMOUTIER
NOIRMOUTIER-en-l'île
L'Epine en Noirmoutier
L'EPINE se dévoile
ILE du PILIER
Art ROMAN çà et là
Art ROMAN en Poitou
AUDE romane
NIVERNAIS roman
PUY DE DOME roman
TOURAINE romane
CLOÎTRES, ici et là
MODILLONS romans
Modillons bis NEW
BIBLE de PIERRE
PARADIS  art roman
DIABLE et art roman
Expressions romanes
IMAGES romanes
CORPS et art roman
OBSCENITE Romane
SYMBOLES romans
GENS et art roman
Abbaye Bois Aubry
Abbaye la Grainetière
Abbaye  Fontenelles
Abbayes de Vendée
CANTAL randonnées
SANCY randonnées
BUXEROLLES
ROC-aux-SORCIERS
Contact
 



Le terme « paradis » signifia longtemps le paradis terrestre où furent placés Adam et Eve ; l’Eden fut également appelé, par les Pères de l’Eglise, le jardin des délices. Puis, transporté dans les cieux, le paradis, conservant son nom primitif, revêtit la signification de séjour éternel des Justes.  Pendant des siècles la tradition chrétienne a fait reposer sa vision du paradis sur les construction astronomiques que l’Antiquité avait transmises au Moyen Âge.






Bien que datant de la fin du Moyen Âge la montée vers l'empyrée de Jérome Bosch a le mérite de bien illustrer ce discours. L’oeuvre montre l’ascension des âmes dans un tunnel d’où jaillit une puissante lumière. Cette lumière représente le rayonnement de Dieu. Les âmes sont menées jusqu’à elle par des anges, mais finissent seules l’ascension pour entrer au royaume céleste. Le tunnel entend symboliser le passage.


Cette représentation du monde, agencée autour des idées de haut et de bas, avec l’empyrée surplombant les autres niveaux célestes, allait s’effondrer en deux ou trois siècles entraînant dans sa chute nombre de raisonnements théologiques. La naissance de la science moderne, les nouvelles façons de penser et de vivre depuis le XVIIe siècle n’allaient plus laisser de place à l’empyrée comme siège du paradis localisé au sommet de la verticale cosmique. Au XVIIIe siècle l’idée de retrouver le lieu du paradis terrestre sur la Terre ayant été abandonnée, désormais abstrait et «  céleste » le paradis devient un lieu sans matérialité, un état d'âme ; en fait, cette approche ne faisait que retrouver les positions dogmatiques originelles.


___________________


Pour accéder au site cliquer sur le lien ci-dessous :



* Le paradis à l'époque médiévale. 



http://jalladeauj.fr/paradis/index.html


____________________



   
Top